Est-ce qu’on travaille ?
Faire un film documentaire, créer un court-métrage d’animation, monter une conférence gesticulée, c’est du travail ? Dans notre vision du monde, oui : on met notre temps, notre intelligence, nos compétences et notre humanité au service de la production de quelque chose. Ce n’est pas de l’emploi, puisque nous ne sommes pas employés, et n’avons pas de salaire. Mais c’est bien du travail, en l’occurrence du travail libre :)

Remettre le travail à sa place !
Le revenu de base est un droit à ne pas travailler. Non pas que le but soit de ne pas travailler, bien au contraire, le but est de changer le travail, de déterminer ce que nous voulons produire, comment nous voulons le produire, pour que le travail ait un sens autre que “ne pas…” (ne pas me retrouver à la rue, ne pas mourir de faim, ne pas être méprisé, etc).

Libérons le travail !

Travail libre, revenus de base et autres rêvolutions from Les Zooms Verts on Vimeo.

Nous soutenir
Il y a du travail pour changer de civilisation ! Il est temps de nous impliquer dans la refondation d’un nouveau système, d’un nouveau monde. Soutenir nos projets de création, c’est vous inscrire dans cette dynamique. Faire de l’utopie d’aujourd’hui la réalité de demain… Ce site web est destiné à financer/produire/diffuser quatre projets concernant le revenu de base inconditionnel : un court-métrage d’animation, un long-métrage documentaire, une conférence gesticulée ainsi qu’un clip de campagne pour l’Initiative Citoyenne Européenne qui s’est clôturée le 14 janvier 2014 avec environ 300.000 signatures

Excepté ce clip de campagne, ces projets seront finalisés entre mai et juin 2014.
Toutes ces œuvres seront publiées sous licence Creative Commons BY-NC-ND 3.0 (libres de diffusion mais modifications ou utilisations commerciales sujettes à autorisation des auteurs)

Nos partenaires
Les Zooms Verts – association de technicienNEs et artistes de l’audiovisuel / Portage du projet
Mouvement Français pour le Revenu de base / Appui militant
Revenudebase.info / Portail d’information francophone de référence
Programme Européen Jeunesse en Action / Financement

 

Merci de votre participation à cette révolution non-violente, ce changement de paradigme !

Catherine, Michaël, Alexis, Alem, Daniel et Clément

42 Responses to “Créations pour un revenu de base”

  1. Jean-Louis

    Je n’arrive pas à me souvenir du nom de l’humoriste belge qui apparaît plusieurs fois dans le documentaire !!

    Répondre
  2. Caroline

    Extrêmement touchée de découvrir votre film hier soir à Nantes (j’en ai pleuré, et je n’étais pas la seule), MERCI pour votre travail. J’ai hâte qu’il sorte pour le recommander à tout le monde. Bon courage à vous, pour tout

    Répondre
  3. Parti Ambidextre

    Et papa qui tond la pelouse, bricole dans la maison, monte les meubles, entretient la voiture, apprend à faire du vélo à ses enfants…etc… ce n’est pas du travail ? Attention à ne pas stigmatiser de manière un peu caricaturale les hommes qui ne feraient rien pendant que les femmes font tout…

    Répondre
  4. Thureau

    L’instauration du référendum d’initiative citoyenne faciliterait considérablement l’introduction du revenu de base. Je vous invite sur mon site. Je vous suggère aussi d’aller sur le site d’Article 3. Cordialement.

    Répondre
  5. Stephane

    C’est bien gentil tout ça. L’utopie est toujours source de créativité et permet de faire avancer les choses. En ce sens, bravo à vous! En revanche, comment pensez-vous financer un tel revenu? Que pensent les économistes de votre idée? Merci pour vos réponses qui, j’en suis sûr, seront bien argumentées :)

    Répondre
    • Michael

      Bonjour Stéphane :)

      Déja ce n’est pas notre idée :) c’est une proposition qui est faite depuis 40 ans en france par un économiste qui s’appelle Yoland Bresson et qui nous a quitté cet été. Sur le financement d’une telle mesure, vous pouvez trouver toute une littérature sur le site revenudebase.info, et si vous avez l’occasion de voir le film que nous avons fait, « Un revenu pour la vie », ou la conférence gesticulée « Travail libre, revenus de base et autres rêv’olutions », des réponses sont également données à cette question. Mais je vous assure que c’est une fausse question. S’il y a la volonté politique, c’est tout à fait faisable ! Sur internet, cherchez « Marc de Basquiat » pour le financement d’un revenu de base à 450 euros, cherchez Baptiste Mylondo pour le financement d’un revenu de base à 800 euros, et cherchez Gérard Foucher pour le revenu de base par création monétaire (qui donc ne se finance pas, la création monétaire étant le revenu de base dès la création).

      La proposition que nous faisons dans le documentaire est la suivante : pour atteindre l’objectif de société que nous visons, il faut un revenu de base jugé « suffisant » dans son montant. Entre 800 et 1000 euros. Ensuite il est démontré que nous pouvons atteindre cette investissement (qui n’est pas une dépense puisqu’ensuite c’est de l’argent qui doit revenir par la TVA, l’impôt sur le revenu, l’impôt sur les sociétés, taxes tobin, environnementale, etc, on appelle alors ça de l’autofinancement). Il faut aussi regarder les économies que cette mesure permet de réaliser : suppression de la Prime Pour l’Emploi, du RSA, des allocations familiales, du quotient familiales, du minimum vieillesse, l’allocation pareil isolé, et des dizaines d’autres comme ça, et aussi du coût des fonctionnaires qui sont payés chaque année pour faire fonctionner la CAF, pour contrôler si vous avez bien droit à telle ou telle aide sociale, le flicage, et qui auraient probablement autre chose à faire de leur vie, ce qui sera possible avec un revenu de base). Suppression de beaucoup d’aides sociales qui seraient « fondues » dans le revenu de base, mais attention personne ne parle de supprimer le système de chômage (mais il sera certainement modifié), ni la retraite par répartition, ni le SMIC. Marc de Basquiat, dans son modèle à 450 euros par adulte et 225 par enfant, ne touche pas non plus à l’allocation logement. (mais il faudrait plafonner les loyer par ailleurs un jour).

      Plus de liberté, moins de complexité !

      Bien à vous ! Michael

      Répondre

Écrire un commentaire

  • (ne sera pas publié)