Est-ce qu’on travaille ?
Faire un film documentaire, créer un court-métrage d’animation, monter une conférence gesticulée, c’est du travail ? Dans notre vision du monde, oui : on met notre temps, notre intelligence, nos compétences et notre humanité au service de la production de quelque chose. Ce n’est pas de l’emploi, puisque nous ne sommes pas employés, et n’avons pas de salaire. Mais c’est bien du travail, en l’occurrence du travail libre :)

Remettre le travail à sa place !
Le revenu de base est un droit à ne pas travailler. Non pas que le but soit de ne pas travailler, bien au contraire, le but est de changer le travail, de déterminer ce que nous voulons produire, comment nous voulons le produire, pour que le travail ait un sens autre que “ne pas…” (ne pas me retrouver à la rue, ne pas mourir de faim, ne pas être méprisé, etc).

Libérons le travail !

Travail libre, revenus de base et autres rêvolutions from Les Zooms Verts on Vimeo.

Nous soutenir
Il y a du travail pour changer de civilisation ! Il est temps de nous impliquer dans la refondation d’un nouveau système, d’un nouveau monde. Soutenir nos projets de création, c’est vous inscrire dans cette dynamique. Faire de l’utopie d’aujourd’hui la réalité de demain… Ce site web est destiné à financer/produire/diffuser quatre projets concernant le revenu de base inconditionnel : un court-métrage d’animation, un long-métrage documentaire, une conférence gesticulée ainsi qu’un clip de campagne pour l’Initiative Citoyenne Européenne qui s’est clôturée le 14 janvier 2014 avec environ 300.000 signatures

Excepté ce clip de campagne, ces projets seront finalisés entre mai et juin 2014.
Toutes ces œuvres seront publiées sous licence Creative Commons BY-NC-ND 3.0 (libres de diffusion mais modifications ou utilisations commerciales sujettes à autorisation des auteurs)

Nos partenaires
Les Zooms Verts – association de technicienNEs et artistes de l’audiovisuel / Portage du projet
Mouvement Français pour le Revenu de base / Appui militant
Revenudebase.info / Portail d’information francophone de référence
Programme Européen Jeunesse en Action / Financement

 

Merci de votre participation à cette révolution non-violente, ce changement de paradigme !

Catherine, Michaël, Alexis, Alem, Daniel et Clément

33 Responses to “Créations pour un revenu de base”

  1. Galuel

    Ces créations qui demandent un financement par le public seront-elles placées sous des licences publiques ou bien sous des licences privées ?

    Répondre
  2. Raphaël Hertzog

    Pourquoi pas CC-BY-SA ? En tant que partisan du revenu de base et du logiciel libre, il me semble logique de ne pas restreindre ni la commercialisation ni la création d’œuvres dérivées.

    Répondre
    • Michael

      Salut Raphaël, en tant que partisan du libre j’aimerai aussi mais en tant que réalisateur je ne souhaite pas qu’une chaîne de télé puisse diffuser librement mon film. Les oeuvres sont libres de diffusion, peuvent être copiés et partagées dans des cadres non-commerciaux. Pour le reste on a quand même l’intention de rentrer un peu d’argent, que ce soit en vente de dvd ou vente en télé. Que les gens soient libre de vendre notre film sans qu’on en touche un sou, je ne vois pas très bien ce qu’il y aurait de logique là dedans.

      Répondre
      • Vincent

        Ca se discute, si le fait qu’il soit totalement libre lui permet de passer en prime time sur une chaîne de grande écoute, vous aurez gagné bien plus que de l’argent.

        Répondre
    • Michael

      Quand au non dérivatif, je ne suis personnellement pas favorable à voir un bout de mon film être coupé du reste dans la mesure où cela représentera une cohérence et une écriture d’un bout à l’autre du film. Du coup chacun est libre de diffuser ou copier sans limites, mais l’oeuvre dans son ensemble :) c’est déjà pas mal non ? ;)

      Tout ceci n’engage que mon point de vue et pas celui de Catherine et d’Alexis.
      Michael

      Répondre
  3. Jean-Michel Bardou

    Bonjour, je suis un partisan du RdB et un des membres fondateurs (par ma présence à l’Ag). Je vous félicite pour l’esprit de votre travail vu au travers des commentaires relatifs à la propriété et à sa valeur, mais attention à la valeur à la tête du client…cela me rappelle de mauvais souvenirs, pas à vous?

    Répondre
    • Michael

      Bonjour Jean-Michel, est-ce que vous parlez du fait que les montants et les noms des contributeurs apparaissent en bas du module ? Si c’est ça, j’ai bien demandé au développeur de les enlever, mais il n’a pas encore eu le temps jusqu’à maintenant.

      Répondre
  4. Rémi Gendarme

    Bonjour les amis et bonjour amie,

    Joli site. Outre que je trouve cette démarche tout à fait contradictoire, mais je n’ai jamais rien eu contre la contradiction.
    Moi, je suis prêt à vous donner un peu d’argent mais j’aimerai que vous me répondiez d’abord: que se passe-t-il si, au mois de juin vous n’avez pas plus de 5 472 € ? Lequel des trois projets privilégiez vous? Catherine fera de l’animation en épluchure de patates? Le documentaire ne durera pas 1h10 mais 8min?
    Moi, avec mon handicap, j’ai déjà un revenu de base, mais un tout petit revenu de base, les apprentis documentaristes fauchés comme moi, s’ils donnent à ce genre de projet apprécient de pouvoir donner à un premier niveau de 10 ou 12 € et recevoir en contrepartie de jolis DVD. Là, 25 € ça me paye un repas au Mac Do et un panier d’amap pour la semaine, donc, malgré mon enthousiasme éco-citoyen anarcho mais quand même j’ai voté Hollande, je garderai mes 25 € pour moi.
    Dernière chose: les aides de la région? Vous en êtes où? Et Catherine? T’as déjà fait le défi-jeune? Et le CNC? C’est quand même bien que ça existe encore, ils en sont où vos dossiers?
    A très bientôt et bon courage.

    Répondre
    • Michael

      Bonjour Rémi !

      C’est une bien bonne question que tu nous poses là. L’argent on le trouvera, on en cherche d’ailleurs en dehors de ce site et si une subvention ou un mécénat nous parvient il sera ajouté au compteur de ce site, c’est une des raisons pour lesquelles nous avons préféré construire notre propre plateforme de financement au lieu de passer par Kisskissbankbank ou Ulule. La somme affichée correspond au coût réel des projets et peut être couverte par tous les sources de financement : dons sur le site, subventions, co-productions, etc. Catherine a demandé un PEJA. Le CNC, incompatible avec les licences libres. A ce sujet, je trouve qu’on est plutôt cohérent avec les valeurs du libre de rechercher ce type de financement.
      Où vois-tu une contradiction ?

      On a déja énormément avancé sur le docu et sur la conférence gesticulée, alexis et moi on vis grâce à l’état qui nous verse ce qui sera un jour remplacé par le revenu de base, et il n’est pas question de ne pas aller au bout, on se débrouillera. Donc n’hésites pas, aides-nous ! :D Si c’est juste 10 euros, c’est cool. On va lancer la première newsletter, et la bande annonce de mon docu arrive, donc j’espère que la campagne marchera mieux dans quelques temps. Et on a aucune limite de temps pour atteindre la somme, donc on utilisera les dons au fur et à mesure, réparti intelligemment entre nos 3 projets. Moi je me paierai plus tard, je paierai en priorité le monteur qui va devoir dérusher et monter des dizaines d’heures de rush à partir de décembre. 8 min ca va pas être possible ^^.

      Et si tu préfères, tu peux nous aider autant en communiquant un max autour de toi qu’en donnant un ptit qqchose (ou les deux bien sûr ^^)

      Répondre
  5. creationsrdb

    Bonjour Rémi Gendarme,
    les Défis-jeunes n’ont pas été reconduits en Midi-Pyrénées ni en 2013 ni en 2014. Trop dommage ! Pour nous consoler, tu nous achèterais pas un joli DVD plein de films ?
    A bientôt,
    Catherine.

    Répondre
  6. Rémi Gendarme

    Bonjour les amies,
    Merci pour vos réponses. J’ai un peu cogité et voilà la suite de mes idées.

    Au sujet des différents financements proposés.
    Je pense vraiment qu’il n’est pas très stratégique de mettre un premier pas à 5 € et un second, le suivant, à 25 €. Une histoire de trop ou passé. Je crois que pour vous soutenir, quiconque peut trouver mille et une raisons de ne pas le faire. Ainsi, ceux qui choisissent de le faire tout en ayant un très petit budget, le feront pour 10 € autant que pour 5 €. Je crois que le don minimum doit être de 10 €. Ensuite, même si je pense qu’un DVD doit être offert pour 10 €, je crois que c’est à vous de décider ça.

    Ensuite, à propos du budget et de la somme totale dont vous avez besoin.
    J’ai bien compris que vous sollicitez plusieurs financements autre que le participatif. Je crois que vous devez vous fendre d’un réel budget prévisionnel en indiquant toutes les bourses que vous pouvez et que vous allez solliciter en indiquant la somme estimée pour chacune des demandes (CNC, région, défi-jeune, France 3, scouts de France, etc). Cela me semble plus honnête avec les donateurs et avec vous-même. Ca réduira la somme à demander en financement participatif, ça donnera aux gentils donateurs l’envie de vous donner puisqu’on verra bien que pour ces projets on ne compte pas seulement sur eux.

    Répondre
  7. Nico de Béchamelle

    bonjour,

    Nous organisons un festival « L’échappée (re)belle » qui aura comme thème cette année « remettre le travail à sa place » du 23 au 25 mai 2014. Baptispte Mylondo (un revenu pour tous) sera parmi nous. Votre film ne pouvait pas mieux tomber.
    Merci de me contacter pour connaitre les conditions de projection de un revenu pour la vie.
    Salutations

    Répondre
      • Michael

        Le festival l’échappée rebelle aura lieu à Trièves, en Sud-Isère. Et le documentaire n’y sera finalement pas programmé, ils ont déja trop de films apparemment :(

        Répondre
  8. Claire Fougerol

    Braaaaavooooo !
    On va réussir à financer ces projets géniaux intégralement, tous ensemble !
    Je me fais un merveilleux cadeau de Noël en vous aidant, avec grande joie !
    *** Merci vous êtes en train de réaliser un de mes rêves ***
    Au plaisir de nous voir évoluer,
    prenez soin,
    belles créations !

    Répondre
  9. Maryse Boutoleau

    Maryse Boutoleau
    Je suis emballée par l’idée du revenu de base, par contre je ne comprends pas très bien ce que l’argent vient faire là-dedans. Il me semble évident que c’est l’idée qui doit germer en chacun pour cela puisse se faire.
    Pourquoi voulez-vous de l’argent? Pour acheter à votre tour l’opinion publique?
    A mon avis il ne faut pas s’embourber dès le départ…
    En tous cas merci beaucoup pour ce site

    Répondre
    • creationsrdb

      Bonjour Maryse, nous demandons de l’argent pour financer (de manière participative) la création des oeuvres sur lesquelles nous travaillons. Il y a pas mal de frais qui sont détaillés dans la partie « Budgets » du site.

      Répondre
  10. Carine

    Vu que le revenu de base n’est pas encore en place, que vous n’êtes ni rentiers, ni milliardaires, je ne vois pas ou se situe le problème dans le fait de demander de l’argent…. Maryse c’est pas avec 40000€ qu’on peut acheter l’opinion publique et d’ailleurs c’est pas avec 40000€ que vous allez pouvoir vivre non plus Mickael, je vous donne ce que je peux, je suis super contente de vous soutenir, mais 40000€ c’est le cout de 2 salariés au SMIC et c’est moins que le seuil de pauvreté pour des auto-entrepreneurs, pensez y.
    Il y a le festival des résistances chaque années à Thônes dans le 74, il serait bien de venir y projeter votre film. Courage et merci pour votre implication.

    Répondre
    • creationsrdb

      Bonjour Carine :)

      Oui 40 000 € c’est très très peu par rapport au travail fourni, je vous remercie de le noter ! En même temps nous pouvons difficilement faire reposer l’intégralité du financement sur le principe du crowdfunding. Nous peinons déja à convaincre pour arriver à ce montant déja très ambitieux (trop ?). En tout cas nous ne sommes pas sur un site comme Ulule, et les fonds récoltés sont utilisables tout de suite. Nul besoin d’attendre les 100%. Vos dons nous permettent déja de payer des techniciens pour le montage ou l’animation de tel ou tel film, même si c’est au rabais.

      Pour moi le revenu de base est extrêmement cohérent avec le crowdfunding : dans un futur où chaque citoyen devient potentiel investisseur, la création monétaire passant par l’individu (le degré de subsidiarité le plus fin) et non plus par les banques comme c’est le cas aujourd’hui, pour irriguer l’économie, chaque citoyen aura alors la capacité, en se regroupant à 100, à 1000, à 10000, (plus ?), de financer de manière participative, dans un quartier, dans une commune, un projet qui le touche, qui le concerne, qui fait sens.

      Répondre
  11. fourminus

    Bravo pour votre travail en faveur du revenu de base, désolé de ne pas pouvoir faire plus que mon petit don…

    Répondre
  12. sandrine

    Bonjour, j’aimerais vous soutenir pour ces belles initiatives auxquelles je crois fort. Pouvez vous m’indiquer ce que contient le dvd à 25 euros (j’ai cru lire quelque part que le long métrage ne sera prêt qu’en mai )? Et à quels téléchargements gratuits j’ai droit en payant cette somme ? D’autre part, si je préfère vous régler par chèque, comment puis-je procéder (je n’ai pas grande confiance aux paiements en ligne). Merci pour votre réponse. Sandrine

    Répondre
    • creationsrdb

      Bonjour Sandrine, le dvd en contrepartie d’un don à 25€ (ce n’est pas le dvd en lui-même qui coûte 25€), contiendra le film d’animation, le film documentaire et la captation vidéo de la conférence gesticulée. On y ajoutera certainement des bonus, dessins, photos, interviews intégrales, des sous-titrages, etc.

      A noter que le dvd sera un bel objet fait artisanalement, en carton recyclé (Adom Diffusion) et sérigraphié par nos soins. Comme on peut voir ici pour un autre film réalisé en 2012 : http://leszoomsverts.fr/index.php/blog/13-divers/95-la-production-dvd-

      Pour les téléchargements, il s’agira des vidéos en pleine qualité de manière à ce que vous puissiez organiser des projections de votre côté, en toute autonomie.

      Le documentaire sera terminé fin mai, le film d’animation difficile de savoir précisément pour l’instant mais pas avant fin juin, la conf gesticulée est en création permanente mais elle fera l’objet d’une captation vidéo le 4 avril à Toulouse. Alexis précisera lui-même à quel moment il sera prêt à venir la présenter dans toute la France :) pas avant octobre 2014 je crois. Le DVD sera finalisé à partir du mois de Septembre et sera envoyé progressivement à tout les donateurs et toutes les donatrices ayant fait un don d’au moins 25 €.

      Enfin pour payer par chèque, il vous suffit de cliquer sur « faire un don par chèque », vous y trouverez un formulaire à imprimer, remplir et envoyer par la poste accompagné de votre chèque :)

      Merci de votre soutien !
      Michael

      Répondre
  13. Aurel

    Le revenu de base est un moyen de sûr de lutter contre la délinquance et le travail au noir aussi. C’est un moyen sûr qui permet à chacun de vivre mieux pour beaucoup et pour d’autres vivre tout simplement et non plus survivre. A part quelques personnes crypto-drogués qui font l’apologie de la défonce et qui s’en cachent, rares sont les gens qui souillent cette idée du revenu de base qui je l’espère aboutira un jour.

    Répondre
  14. Lukian Sense

    Grosse faille avec cette super-TVA dans un système d’import-export : si les autres pays ne pratiquent pas le même système, je me débrouille pour acheter « à l’étranger » dans un tel pays qui n’a pas cette super-TVA sur laquelle pèse toute la fiscalité, ou qui a une TVA-fiscalité moindre. Et le dumping fiscal rentre par la grande porte ! Non ? – Le reste est bien pensé à part le montant du revenu de base suivant les pays ! Toujours les mêmes failles.

    Répondre
    • creationsrdb

      Le projet du revenu de base ne peut effectivement pas fonctionner s’il n’est pas associé à une harmonisation fiscale au niveau européen. Il y a un économiste français qui met l’accent sur ce point : Thibaut Laurentjoye, je vous invite à le lire ou à le contacter pour en savoir plus.

      Répondre

Écrire un commentaire

  • (ne sera pas publié)